Johannes LANDIS, Performance, fiction, thématique. Le Processus créatif vitézien. Tentative de modélisation, mémoire de D.E.A. en Théâtre et Arts du spectacle, sous la direction de Jean-Louis Besson, Université de Paris X-Nanterre, 2001, 169 p.

 

Ce travail est consacré à la mise en scène qu’Antoine Vitez fit de Lucrèce Borgia de Victor Hugo. Après avoir posé les conditions théoriques d’une analyse génétique de la mise en scène, l’étude s’attache à interpréter trois dossiers génétiques constitués en fonction de trois scènes du texte de Hugo. Cela permet, dans une dernière partie synthétique, de formuler les trois processus créatifs qui semblent dominer la création vitézienne :

•Un processus centré sur la performance, autrement dit sur les caractéristiques formelles et concrètes du spectacle.

•Un processus centré sur la fiction, c’est-à-dire sur la fable racontée par le spectacle.

•Un processus centré sur la thématique, connectant entre eux des éléments hétérogènes et distants.

Ces trois processus peuvent être à l’œuvre de façon distincte, ou bien se combiner entre eux. Ils forment une sorte de « grammaire créative théâtrale » toujours renouvelée, spécifique à Vitez. Un prolongement possible de cette recherche consisterait à examiner dans quelle mesure ce modèle créatif se retrouve chez d’autres créateurs scéniques.